ANGIENS

Chapelle du Château de Silleron

Charlotte THOMAS

“Se reconnecter au vivant”

“Le vivant, mon premier stimulant créatif. Les techniques textiles, un langage à part entière. Le choix de mes matériaux, une complicité subite et une prise de position. Ces pièces que je vous propose, la mise en matière de mes envies, convictions et questionnements.

Mes pièces sont composées de matières végétales ou animales. Le lin blanchi – J’aime sa fibre vivante, vibrante, l’impact et la réflexion de la lumière sur celle-ci. Le crin de cheval – J’aime ses aspects mats par endroit et brillants par d’autre, son aspect rigide et caractériel. Il m’importe beaucoup d’utiliser des fibres naturelles, car l’idée de soin et d’apaisement est au cœur de mon travail. Ces matières se prêtent énormément à la tapisserie d’art, que je revisite et approche tel un moyen d’échange avec vous.
Je vous propose de confronter une discipline chronophage à un contexte sociétal aux rythmes de travail et de production intenses, en observant le résultat et en vous laissant bercer par vos propres réactions face à celle-ci.”

charlottethomas.fr

Église d’Iclon

Nathalie LEVERGER

“Je crochète sans modèle, en toute liberté, des volumes de tailles et gabarits divers, constituant ainsi un stock qui grossit d’années en années. Parfois je reprends un ouvrage chiné sur internet ou en brocante et le termine pour le sortir de sa condition de napperon oublié dans un placard. Ces pièces, durcies, puis assemblées entre elles, contribuent à des installations blanches et poétiques, à la fois fragiles et graphiques.

Depuis quelques mois, la perspective d’exposer au Festival du Lin dirige ma pratique vers un nouveau matériau pour moi et c’est ainsi que le lin se mêle heureusement au coton et contribue à accentuer la poésie de mes installations.”

nathalieleverger.fr

Église d’Angiens

Pascale MONNIN

L’exposition de Pascale Monnin “Une couronne tombe sur la ville” présentée à l’Église d’Angiens est une ballade onirique qui explore l’histoire du Lin et lui invente ses princesses.

Du Lin au Saint Suaire juste un petit tour en ombres et en lumières.

En savoir plus

 


FONTAINE-LE-DUN

Salle Municipale

Chantier d’insertion “De Fil en Aiguille”

“de fil en aiguille” est un chantier d’insertion porté par la Maison des Actions Sociales et Culturelles de Tôtes (MASC) depuis 2006. L’équipe qui est composée de 12 salariées en insertion professionnelle, travaille sur deux supports principaux : le repassage et la couture. L’apprentissage de la couture et les différentes confections se font à partir de vêtements et tissus de récupération. La récupération, le recyclage et la transformation sont les bases de notre travail.

Pour le Festival du Lin, le chantier d’insertion présente des confections uniques réalisées à partir de jeans et de vêtements en lin récupérés. De plus, cette année, une gamme “zéro déchet” composée de sacs à vrac et sacs à courses en lin sera au rendez-vous.

Pôle Multiservices

Centre Social Apostrophe

Foyer Médicalisé des Hautes-Eaux

“Lin pour l’autre”

Exposition de créations artistiques réalisées par des bénévoles et des personnes en situation de handicap à l’aide de graines, plantes, filasse, toile et corde de lin.

Venez découvrir cette exposition qui, outre sa dimension artistique, vise à changer le regard porté sur le handicap et à valoriser le partage, les échanges, la solidarité…


LA CHAPELLE-SUR-DUN

Église

Corinne DELUSSEAU ROUXEL

“Ode forestière”

“Cette installation ouvre un espace onirique et poétique. En effet il nous faut des espaces propices à la libération de l’imagination où nous pouvons encore nous poser la question : «Et si…?» Le rêve n’étant pas une parenthèse mais une fenêtre ouverte, une brèche qu’il convient d’entretenir et de faire croître pour nourrir le réel plutôt que pour lui échapper.

La nature est ma muse et Je perçois la forêt comme notre dernier refuge, elle est comme une promesse qui nous mènerait loin du monde des hommes, un germe de renaissance abordé ici par une trace matérielle : l’Empreinte. Elle est à la fois, l’idée de présence et d’absence, de souvenir et d’oubli de passé et présent. Mon aventure créatrice cherche toujours à rester au plus près des éléments naturels afin de retrouver le contact primordial. Ainsi je fais de l’art végétal, et “l’Ode forestière” présentée aujourd’hui donne à voir et à entendre dans cette forêt où l’on déambule au son d’une douce mélodie composée grâce au graphisme de l’écorce elle-même.”

cdelusseaurouxel.wixsite.com

Véronique DIDIER

Après des collaborations avec des artistes plasticiens, Véronique Didier, costumière depuis 1988 prend son envol vers l’art textile sans support théâtral avec l’exposition «Fibrilles » en 2018 à Reims. Militante écologiste, la clé de voûte de son travail est la récupération et le réemploi. Elle recycle du linge de maison ancien, en coton, métis et lin et lui propose une renaissance ailleurs. Avant pour des essais de formes de costumes, maintenant pour ses œuvres d’art. Elle le coud, le plisse, le froisse, le coupe, le peint.

Véronique, sainte patronne des lingères est sans doute le fil qui la relie à cette matière si noble. L’invisibilité prégnante des femmes dans toutes les strates des métiers de la couture est un moteur de création. Leur patience, leur dextérité, la beauté de leurs gestes méritent un regard artistique et une forte visibilité. Le mystique, l’ésotérisme, ce qui nous relie à l’univers est son actuel axe de création.


Découvrez l’univers de l’artiste

Salle communale

Ines LOPEZ-SANCHEZ MATHELY

Une découverte étonnante, en Puisaye.

Des statues-menhirs, vieilles de 3 à 4 millions d’années, excavées d’une grotte dans le jardin des Sources.

Des travaux de restauration d’un bassin daté du XIXème siècle, ont permis l’extraordinaire révélation. En creusant avec sa mini-pelle dans un jardin en friche, pour retirer les arbres qui avaient poussés depuis des années, Jean-Marc et sa pelleteuse ont disparu dans un trou creusé par une source. La béance était profonde et caverneuse. L’écho de la grotte qui s’y trouvait révélait des chants lointains d’un monde disparu. Jean-Marc, bien qu’impressionné et secoué par sa chute de plusieurs mètres, était sain et sauf, entouré de gardiens gigantesques sculptés, à représentation humaine, des hommes en pierre dans un état de conservation exceptionnel !

ineslsm.com

Parc du château Saint-Jean

Greta KARDI (Lituanie)

Détentrice d’une maîtrise en art textile de la Vilnius Academy of Arts, Greta Kardi utilise le land art comme une manière de revisiter les pratiques associées à l’art textile.

Utilisant des bâtonnets de bois, l’artiste s’adapte aux relief du terrain et offre aux spectateurs des formes et motifs géométrique qui évoluent selon le point de vue du regard. Un clin d’œil au champ de lin et à l’art textile qui joue avec nos perceptions visuelles.

« Mes intérêts créatifs tendent à fusionner et à faire interagir différents disciplines artistiques, par ex. transférer l’art textile dans vers le Land art ou d’autres expérimentations avec l’art urbain, la céramique, etc. Mon principal matériau artistique sont les bâtonnets de bois : je “brode” avec eux le sol, ou le béton – dans le cas de l’art urbain. Le changement est pour moi l’un des processus les plus intéressants du Land art. Au fil du temps, une œuvre à ciel ouvert change d’apparence et de nature jusqu’à disparaître définitivement. Mes sources d’inspirations sont les idées et les symboles du christianisme, les expériences de mes proches – histoires, folklore et ornements de textiles anciens.”
 
Les œuvres d’art étranges et originales de Greta Kardi ont déjà été primées en Lituanie, en Italie, à Madrid.

greta.pb.gallery

Rés(O)nances Lyriques

Mémoire et temps, lin ou l’autre ?

Création d’une installation en bois et lin spécialement conçue pour le festival et le parc du Château Saint Jean  « Pour qu’une rêverie se poursuive il faut qu’elle trouve sa matière, il faut qu’un élément matériel lui donne sa propre substance… » Gaston BACHELARD.

Les artistes proposent de sculpter la matière comme un récit. Le présent est renouvelé sans cesse et se change en passé pour rester dans la mémoire. L’espace devient un espace mental, une fiction où l’imaginaire déploie sa puissance.

Rés(O)nances Lyriques (Marie Verhoeven, Dominique Defontaines, Jan Krejcik).

resonances.ooo


LA GAILLARDE

Salle Saint Roch

Léa STANSAL

Les quilts de ces dernières années

Après avoir travaillé 20 ans comme styliste pour les magazines et la  couture, Léa Stansal s’intéresse passionnément au patchwork et à la broderie. Après quelques années de recherches et de tâtonnements, elle trouve enfin le moyen de s’exprimer avec ce matériel, elle trouve sa place dans cet art, le renouvelle et le porte à une dimension créative insolite, jamais vue. Intrications géométriques des motifs, matelassage, perlage, réhabilitation du démodé, du méprisé, de l’abandonné, collages, contrepoint du « détail qui tue… ». Tout est bon à l’artiste pour suivre les sentiers de sa fantaisie, écouter sa petite musique intérieure, jusqu’à l’invention d’un baroque luxuriant étonnamment moderne. 

« J’assemble des tissus pour créer une histoire… Si c’est bien, je le sais immédiatement en entendant quelque chose rire à l’intérieur de moi ».

leastansal.com

Chapelle Sainte Marguerite

ID Textile

Marion Breton & Sylvie Breton

« Il y a des lustres… »

Duo mère-fille, leur démarche est résolument tournée vers l’expérimentation textile. Elles aiment porter un regard décalé sur les «ouvrages » ordinaires en revisitant l’échelle des techniques traditionnelles. Elles constituent en permanence un patrimoine textile singulier où elles puisent inspiration et matériaux appelés à connaître une seconde vie. Elles créent au fil du temps une collection de lustres, pièces uniques qui cristallisent des rencontres improbables entre des matières, des savoir-faire, des histoires de vie et une mémoire collective.

Depuis 2008 et leur première rencontre avec le Festival du lin, elles travaillent avec la ficelle agricole de Terre de Lin.

idtextile.jimdo.com

Église de La Gaillarde

Karine N’Guyen Van Tham

Karine porte l’Asie à travers un héritage nominal sans pour autant en avoir les origines. Dès son plus jeune âge, cette étrangeté identitaire ancra en elle un attachement pour ce continent lointain. Sentiment résonnant comme une nostalgie profonde, qui l’emporte et la porte à donner vie à ses œuvres textiles aux traits asiatiques.

Ses œuvres textiles murales, vues comme des étoffes sacrées ne se portent pas mais se suspendent, s’exposent. Comme une sortie du temps, chaque œuvre suspendue ou en lévitation est cristallisée dans nos espaces contemporains pour nous livrer son histoire. Vestiges d’un autre temps, d’une autre époque, elles deviennent des supports d’âmes à effleurer, à côtoyer de près ou de loin.

Karine ne crée pas de simples vêtements. Elle tisse, à travers chaque pièce, des liens entre le visible et l’invisible, le réel et l’onirique. Elle tisse des ponts entre Passé et Présent, mettant en lumière des personnages restés dans l’ombre trop longtemps.

karinenguyen.com


LE BOURG DUN

Église

France Patchwork

France Patchwork présentera une sélection de ses célèbres Quilts de Légende ainsi que les œuvres sélectionnées de son concours “Vive le 14 juillet”.

Les « Quilts de Légende » sont des reproductions de quilts anciens, des XVIIIème et XIXème siècles, réalisés à la main, avec des reproductions de tissus anciens, afin d’être au plus proche des originaux. De fils et de passions, de petits points et d’harmonie, ainsi s’est construite la merveilleuse aventure des « Quilts de Légende » qui fête sa 12e édition avec toujours autant de virtuosité.

©Olivier Schindler

francepatchwork.com

Salle de la Mairie

“Couleur Bleu”

Une exposition qui présente la couleur bleu sous toutes ses formes : dans la nature, les œuvres d’art, la littérature, les chansons… Des céramiques bleues, créées spécialement sur ce thème, sont également présentées par Poterie Seinomarine.

Point de vente des dernières parutions spécialisées.


LE BOURG-DUN – Hameau de Flainville

Chapelle Saint Julien

Diana AUZOU

…le temps, du temps, avec le temps, ça fait 30 ans, un bel anniversaire ! et la chapelle St Julien, plus de 700 ans à la recherche de la lumière.

C’est un lieu sacré qui garde une histoire, ma forêt bleue y est entrée à pas feutrés, elle est fragile, légère, joyeuse, frémissante au gré du vent et de la respiration, sensible à tous les regards, doux, chatoyants, drôles, ironiques, piquants, même indifférents …,prête à se laisser vêtir ou dévêtir selon l’humeur de chacun… Parcours silencieux, serein, patient et lumineux, en cycles et répétitions vers une renaissance, gage de nos ressources et d’une force intérieure sur laquelle nous devons nous appuyer pour avancer.

Le lieu, la Chapelle St Julien, accueille, abrite, reflète, et s’ouvre vers la lumière, celle qui vient de la nuit pour l’éclairer. Le parcours dans la chapelle : la lumière, l’attendre, la découvrir, aller à sa rencontre, vivre avec elle, s’en imprégner, la partager, la transmettre, ne plus s’en séparer.

diana-auzou.odexpo.com


SAINT-AUBIN-SUR-MER

Église

Céline LEPAGE

Céline Lepage, brodeuse d’Art.

Longtemps autodidacte en broderie à l’aiguille, puis formée au crochet de Lunéville, inspirée par ses voyages Céline utilise aujourd’hui plusieurs médiums dans ses créations, la broderie, peinture, teinture, tissus et surtout les couleurs…

« Je brode comme je peins… Ajout de matières, de reliefs, de couleurs, de sentiments… Mélanges et mixités… Sans aucune perfection, la vie… Aux FILS du temps, il y a des passions, des souvenirs, des PERLES d’amour, d’humour, de rage et de partages… »

Céline brode avec amour des pièces uniques et colorées, réalisées au crochet de Lunéville et à l’aiguille sur du lin ou des tissus de récupération toujours en évolution constante vers un maximum de finesse.
« Complicité, tandis que mes mains évoluent sur l’ouvrage mon esprit vagabonde. Synchronisme entre l’imaginaire et la technique. »

celine-lepage-broderie-dart.com

Exposition du concours de Point de Croix

“Les épices et plantes aromatiques”

Chaque année, Alliance et Culture vous propose un thème à partir duquel vous brodez une toile, qui est ensuite exposée au Festival du Lin. En 2022, le thème est “Les épices et plantes aromatiques”. Racines, écorces, baies, graines, poudres, les épices parfument subtilement la cuisine mais aussi les plantes aromatiques. Leurs couleurs chaudes, leurs formes souvent étonnantes sont souvent très décoratives. Venez découvrir quelques parfums mystérieux, et laissez-vous envoûter par leur chaleur parfois venue d’ailleurs.

Concours de Point de Croix


Salle de la Mairie

Association Veules Pratik

« Au nom de la Rose. Amour, passion. »

Amour du travail bien fait. Passion, passionnée de broderie, du point compté, du point de croix. Les dames des “Petits fils” de Veules-les-Roses vous invitent dans leur roseraie. Elles vous accueillerons dans la bonne humeur, le plaisir du partage. Amusez-vous avec la toile et les fils. Reproduisez, adaptez et laissez libre cours à votre imagination.


SAINT-PIERRE-LE-VIEUX

Église

Daniel JULES ROGER

“Promenade*”

Plusieurs centaines d‘éléments, les chimères suspendues, oscillent doucement; ces petits dômes réalisés en papier prolongés de filaments de lin, de cordes de lin et autres matériaux sont accrochés à des hauteurs différentes. Les lignes verticales souples, fluides de la fibre végétale rythment le temps. Celui-ci est ponctué des formes courbes et tendues des coupoles de papier teintées de différentes couleurs. Dans cette installation Promenade,  j’ai opté pour l’idée de dérive. Associées aux fils de lin qui par leur mouvance, leur souplesse, contribuent à une sensation de légèreté, ces corolles se disséminent en des nuées chimériques.

* Promenade : (…) « Voyager, c’est faire un mètre ou deux, s’arrêter et regarder de nouveau un nouvel aspect des mêmes choses. » (…) Alain in Propos sur le Bonheur.

danieljulesroger.org

Cécile MERAGLIA (Belgique)

“De la matière à la texture”

“Mon univers est habité par les fils, les fibres naturelles, parfois des matières synthétiques, le métal, le papier. Je brode, façonne et crée sans dessins préalables. La nature, le monde organique et les matières sont mes sources d’inspiration, elles se croisent, se complètent, se mettent en scène en toute liberté et évoluent selon l’humeur du moment afin de concrétiser mon monde sensible.”

Découvrir l’univers de l’artiste


SAINT-PIERRE-LE-VIGER

Église

Les Toiles de Zenga

“Sur de grands espaces de soie sauvage je crée des univers végétaux imaginaires, fleurs géantes inconnues, nuits argentées, ondes fleuries…. J’ai fait le choix radical de travailler exclusivement la matière dentelle. À travers elle j’explore les chemins de vie. La dentelle est une matière merveilleuse, riche et pleine de possibles. Mais qu’elle soit mécanique ou faite main, elle propose quasiment toujours des motifs répétitifs s’entrelaçant selon un rythme régulier. En déstructurant ces rythmes figés, je produis ce qui crée la vie : les bifurcations, les heurts, les rencontres, les élans, les suspens, les éclats et les apaisements, les attirances et les refus, les recommencements et les ruptures, les répétitions, les surprises.

J’espère que ce sont ces mouvements de vie qui font naître l’émotion chez le spectateur. Je ne cherche pas la beauté, confiante dans le fait qu’elle naîtra de l’émotion du spectateur, prolongement de ma propre émotion – à condition que lui et moi ayons à nous rencontrer.”

lestoilesdezenga.com

Salle de la Mairie

Prisca THEYS (Belgique)

“Mirages botaniques”

Fascinée par les lignes et tout ce qui semble inextricable, l’artiste explore les innombrables possibilités de la fibre textile. Les sculptures de fil et d’air qu’elle crée deviennent des structures rhizomatiques et mycéliennes, comme celles des forêts, du World Wide Web ou même du cosmos. Elles offrent le loisir de prendre le temps de regarder et d’observer avec curiosité, de ralentir un instant. Chacun de ces fragments de poésie botanique murmure les secrets de jardins imaginaires envoûtants, des lieux habités d’étranges métamorphoses. L’installation proposée pour le festival invite à flotter en toute liberté parmi les feuilles délicates de jacinthe d’eau, à se laisser entraîner dans les méandres mystérieux d’une forêt sous-marine des profondeurs.

priscatheys.com

Salle Simone Veil

Association Normandie Flandres et exposition d’outils anciens

Présentation de l’Association Normandie-Flandres qui a fêté ses 100 ans en 2021 et exposition d’outils anciens.

Atelier de land art avec l’Association Entre Terre et Merveilles pour les petits et grands

Réalisation d’un grand mandala en forme de fleur de lin en extérieur, devant la salle Simone Veil.

Samedi 8 juillet matin et dimanche 10 juillet

Gratuit, ouvert à toutes et tous.

terre-et-merveilles.lescigales.org


SOTTEVILLE-SUR-MER

Salle La Bergerie

Le Collectif La Trame

Racines

Créé il y a à peine un an, le collectif d’artistes textiles LA TRAME voulait se présenter. Dans cette période où le masque est obligatoire, notre visage devient rare, seuls les yeux apparaissent.Une société qui paraît anonyme, on ne se reconnaît plus, notre identité s’efface … Alors si on ne peut voir le visage de l’autre, peut on trouver un autre moyen de se rencontrer ? 

Les artistes du collectif propose de parler d’elles en inventant une série de parures qui racontent leurs racines, leurs identités, leurs familles … Certaines contiennent des objets personnels, des secrets, des tissus avec une histoire. Comme un bijou de famille qui se transmet de génération en génération, cette parure devient un autoportrait.  Sculptures textiles, broderies, tissages, le collectif a également travaillé sur des œuvres en commun, commencées par une et continuées par une autre.  Comme une sorte de cadavre exquis qui mélangent les univers et les techniques de chaque artiste. 

En savoir plus

L’association Auberfabrik

“Paysages / Racines”

“Racines” est un projet de tissage collectif de l’Association Auberfabrik. Il illustre nos rapports avec la nature, les lieux, les paysages, la féminité, mais également l’importance des gestes traditionnels et de la transmission. Nous privilégions le lin et les teintures végétales pour leurs valeurs environnementales, même si chacune y apportera en complément ses matières et ses couleurs.

auberfabrik.com


Salle La Grange

Texture, musée de la Lys et du Lin (Belgique)

À la demande du Festival du Lin, Texture présente une belle section de sa riche collection des damas de lin historiés des 17ème et 18ème siècles. Ils montrent des scènes bibliques, de batailles, de chasses, des fleurs… Ces tissus raffinés sont comparables à des peintures de haute qualité, seulement, ils sont entièrement blanc ! Face à ces remarquables pièces uniques, notre admiration pour les tisseurs d’autrefois ne peut que croître.

Découvrez Texture, le musée de lin à Courtrai (Belgique). Sur trois étages aménagés dans un authentique dépôt de lin datant de 1912, vous pouvez partir à la découverte des précieuses collections de lin et de textile par le biais de l’histoire originale de cette région de Flandre.

Musée Texture : texturekortrijk.be/fr


VEULES-LES-ROSES

Chapelle Michel

Noëlle Patry Gosse

“Jardin : voyage dans les saisons”

Dans ce « jardin », Noëlle Patry-Gosse propose un travail autour de l’énergie des couleurs et de la nature en utilisant principalement des tissus recyclés et des teintures végétales. Jouant avec la diversité et la liberté que le végétal offre, des fleurs, des tiges, des arbres prennent forme. Le végétal s’associe aux couleurs avec tout un champ de progressions et variations possibles, comme des expérimentations influencées par les saisons. Sur les tissus courent des fils qu’elle brode de façon intuitive, librement. Se sentant profondément concernée par les métamorphoses environnementales de cette ère anthropocène elle préfère inlassablement souligner le beau et ce qui doit être préservé, envers et contre tout, plutôt que de rajouter du « sombre » au « sombre ». La beauté incite au partage et fait du bien. Cette expérience esthétique, qui est une invitation à ralentir le rythme en opposition à ce monde où tout doit aller de plus en plus vite, est aussi une forme de résistance.

noelle.pg

Serres du Val

Noé Paper

Xavier et Noémie créent depuis 2016 des motifs qu’ils impriment sur différents supports : lin (nappes, chemin de table, coussins, coupon, fauteuils,…), affiches.

Noe Paper évolue dans une démarche écoresponsable : lin cultivé en Normandie et tissé en France ou Belgique, encres écoresponsables, démarche locale.

Le lieu des Serres est propice a de jolies découvertes de plantes, arbres et arbustes soigneusement cultivées. Le fondateur y prône “La culture de la différence depuis 1865″. Véritable artisan producteur du monde végétal. Un lieu magique pour découvrir les plantes sous tous leurs états !”

Xavier Trotin de Noe Paper fera une démonstration d’impression en sérigraphie sur le lin. La démonstration portera sur la sérigraphie, une méthode d’impression ancestrale qui perdure chez de nombreuses grandes marques.


noe-paper.com