Défilés de Mode : Rendez-vous à la plage de Saint-Aubin-sur-Mer

SAMEDI 06 JUILLET 2019
16h00 et 20h00

VOUS SOUHAITEZ RECEVOIR LA VERSION PAPIER DU PROGRAMME DU FESTIVAL ?

RIEN DE PLUS SIMPLE….ENVOYEZ-NOUS VOS COORDONNÉES POSTALES A: allianceetculture@wanadoo.fr

ANGIENS

Église d'Iclon

ISE, Brodeuse d'Images

Ise vous invite à découvrir l’histoire de « L’Armoire aux Tabernacles »

« Chaque jour, c’était le rituel, la cérémonie…
L’homme aux moufles déployait avec précaution les portes de l’armoire et allumait les lanternes. Il retirait ses moufles et les accrochait sur chaque porte. Il redressait un à un les visages des figures. Il obligeait leur regard à se maintenir fixé droit devant, courageux.
Il recomptait toute les pièces à chaque étage. Il dépoussiérait doucement les planches, replaçait les ficelles d’accrochages des ornements.
Après la vérification finale, il pouvait attendre que la nuit tombe à nouveau pour ensuite éteindre les lampes, enfiler ses moufles et refermer les yeux. »

Florence GRATIEN

« Au Jardin des Délices »
 

A partir de photos sur plaques de verre trouvées dans une brocante, l’artiste retrace l’épopée familiale, sur plusieurs générations, l’Artiste s’est penchée sur les repas de famille dans le jardin, pique-niques et banquets, moments festifs où les règles de bonne éducation sont transgressées mais sont transmises les traditions, les recettes, les anecdotes, la place de chacun et évoqués les souvenirs.

Et où quelquefois, dans les arbres ou sous la table où se cachent les enfants, surgissent les secrets et les morts …

Chapelle du Château de Sileron

Collectif 3 tisseuses de liens
. Caroline MC AVOY
. Florende de VRIES
. Françoise DE VITO

« De l’un à l’autre » 

Depuis la nuit des temps le fil est présent, c’est un lien vital. Les 3 tisseuses s’en emparent, nouant et tissant à partir de matériaux de récupération avec le désir de valoriser le travail artisanal du napperon, reliant les savoirs ancestraux à une vision plus contemporaine, leurs environnements tendus sont contemplatifs. Métaphores de l’union ils incitent à la méditation touchant jeunes et moins jeunes.

Lors de démonstrations in situ elles échangent avec le passant, allant à la rencontre de ceux pour qui leurs structures ravivent des pratiques ou leur histoire familiale.

LA CHAPELLE-SUR-DUN

Église

Marie-Lee

BOJAGI, ma Guérison.

Marie-lee est une artiste poète et photographe écoresponsable d’origine coréenne.

Le Bojagi lui  permet de se  « réparer » , s’apaiser et de méditer …d’aller vers une guérison.

L’artiste assemble et rapièce les morceaux de tissu comme les pièces du puzzle de sa vie.

Marie-Lee a à cœur de transmettre cet Art traditionnel coréen qui fait partie de son ADN.

« Transmettre ce que je reçois , partager le Beau et voir la vie poétiquement »

ATELIERS « BOJAGI » , PROPOSÉS PAR L’ARTISTE :
  • Création d’un petit tableau textile
  • Samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019
  • Fournitures comprises
  • de 14h30 à 16h00
  • 30 €

Inscriptions : angedore20@gmail.com

France Boutis

Salle Communale

L’Association France Boutis vous présente une exposition de « Boutis d’Hier à Aujourd’hui ».

Découvrez ou redécouvrez cette technique de broderie emboutie de Marseille.

Stages proposés :

  • Cours d’initiation au Boutis sur batiste de lin ou coton et découverte des points de broderie
  • Taille du projet : 16 cm x 9 cm
  • Vendredi 5, Samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019 de 10h00 à 13h00
  • Prévoir 2 dés, une petite paire de ciseaux et un petit tambour à broder de 10 cm de diamètre.
  • TARIF : 25€ , kit compris (batiste de lin ou coton dessus-dessous, aiguilles, fils, coton à bourrer, document de présentation)

Inscriptions :

franceboutis.asso@gmail.com

ou auprès de Mme Marguerite ACHARD :

Par mail: marghewan@orange.fr

Par tél.:

06.83.28.17.72

LA GAILLARDE

Église

Cité Mômes

La mode au carré

Comment s’habiller à l’heure de l’éco-responsabilité ?

Nous ne vous donnerons pas forcément la solution mais vous découvrirez des ébauches, des croquis, des vêtements d’une vision poétique qui replacent ces accessoires du quotidien dans une démarche plus artistique ; entre la découverte de matériaux nobles comme le lin à l’inspiration très éclectique des enfants autour d’un thème universel de l’eau. 

Car il n’y a qu’un pas entre faire attention à notre planète et sauver nos océans…

Des fils qui tissent un trait d’union entre des dizaines d’histoires différentes mais qui ont toutes en commun de petits carrés qui sourient !

Différents regards offerts par les enfants des centres de loisirs de la ville de Rouen, les élèves de 6e des collèges de Yerville et Valmont, le tout piloté par Mathilde Milot, directrice artistique du projet et l’association Cité mômes, qu’elle dirige, avec l’aide aussi des milliers de carrés du projet « Tricote un sourire ». »

 

Pendant les 3 jours, vous pourrez aussi participer au projet « Le tour du monde des Nymphéas » pour réaliser les futurs tableaux de tricot inspirés par Monet ! 

Salle Saint-Roch

Dentelles et Blondes de Caen

Chantilly de Bayeux, Blonde de Caen, Point de Honfleur, … ces différentes technique sont présentées pour vous séduire lors de cette exposition de dentelles du XIXéme siècle.

Les membres de l’association Dentelles et Blondes de Caen vous propose, également, des démonstrations de dentelle aux fuseaux dans des techniques spécifiques de la Normandie.

DECOUVERTE DE LA DENTELLE AUX FUSEAUX :

 

  • Vendredi 5 et Samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019
  • Fournitures comprises
  • de 10h00 à 11h30 et de 16h00 à 17h30
  • Matériel fourni
  • 4 personnes maximum par stage
  • 15 €

Inscriptions : bouvot@libertysurf.fr

Chapelle Sainte-Marguerite

Delphine DE LUPPE

De cendre et d’or

Au centre de l’édifice, comme les vitrines d’une fouille archéologique, Delphine de Luppé dispose des vestiges. Des visages, délayés à la mine de plomb sur de la terre crue, corrodent les identités fragiles, multiples et invariantes d’une humanité en voie de disparition. Des sculptures relayent un parcours où les restes d’une civilisation familière croisent des contenants boiteux et malaisés.

La teinte sépia réchauffe cet ex-voto universel, ce cabinet de petites curiosités mythologiques. L’installation dialogue ainsi avec les cimaises de la chapelle : l’or des icônes modernes face à la cendre de l’image fantasmée.

Terre crue, terre cuite, aquarelle, gouache, acrylique, encre, brou de noix, huile, cire d’abeille, fer, mine de plomb, papier, carton, fil de laine, de lin, de coton, soie, bois : toutes les ruines ont été réalisées par l’artiste en 2019.

Icônes Contemporaines

Agnès Deconinck vous présente « LINattendu ».

Exposition d’icônes de l’atelier rouennais de Monsieur Georges DROBOT, réalisées selon la tradition russe.

De la toile de lin à l’huile de lin, (re)découvrez de quelle façon le lin est présent dans la  création des icônes.

LE BOURG-DUN

Chapelle Saint-Julien _ Hameau de Flainville _ LE BOURG-DUN

CLO dufilaretordre

Clo vous présente ses sculptures d' »entrelacs » comme des fils de vie.

Ils se croisent, s’entremêlent, se chevauchent, se nouent, disparaissent puis ressurgissent…

Ils suivent un chemin qui se construit au fur et à mesure des expériences heureuses ou douloureuses.

Comme un fil rouge (au propre comme au figuré), le fil ou le lien parle d’un attachement, d’un prolongement ou d’un passage.

Les clés, les pointes, les chaises…sont autant d’objets qui viennent gratter au fond de la mémoire, un dialogue secret.

Sophie DOMONT

La mémoire comme point de départ.

Des pleins, des déliés, des images incertaines qui ressurgissent d’un passé qui se réinvente et que chaque visiteur peut s’approprier à sa guise.

Tel est le propos de cette exposition proposée par l’artiste intitulée « Au Fil de la Mémoire ».

Une installation évolutive où l’estampe côtoie la photographie et le numérique, jouant avec les supports d’impression comme le papier et le lin.

Église

France Patchwork

Mosaïques d’Etoffes de Michel Perrier

« France Patchwork a le plaisir de présenter une sélection de la collection privée de quilts anciens, français de Michel Perrier. Bien connu dans le monde des brocanteurs, il sillonne la France en quête de nouvelles pièces. Originaire de Provence, d’Auvergne… et datant pour la plupart du XIXe siècle, ces œuvres réalisées en laine ou en soie nous racontent une histoire et nous entrainent dans un fascinant voyage dans le temps. Ces mosaïques d’étoffes rares et fragiles seront exceptionnellement  montrées au public lors du Festival 2019. Un rendez-vous unique avec l’histoire du quilt français vous est donné, nous vous y attendons nombreux !»

Arc en Ciel

« La pépinière de futurs talents est très active au sein de l’Association France Patchwork ! Les enfants sont notre futur et c’est dès le plus jeune âge que la créativité peut s’exprimer avec des tissus, fils, dentelles, rubans… Chaque année, Les Jeunes Poussent participent à un concours déterminé. Cette année, l’Arc en Ciel a fait des merveilles et les propositions ont été multiples comme le prouvent notre exposition. »

Do, Ré, Mi Lin

Bien souvent, nous écoutons de la musique, nous fredonnons en quiltant alors pourquoi ne pas allier les deux pour créer une œuvre originale ? Les quilts sélectionnés en avant-première pour le Festival du Lin répondent tous à cette même thématique : choisir une chanson, un air de musique, une berceuse, un opéra ou tout autre et réécrire cette partition musicale en jouant avec ses tissus dont le lin imposé ! Le coupon de lin du nouveau concours a été créé par l’artiste japonaise Nani Iro pour Nunoya. Sa finesse extrême et son joli dégradé curcuma sont une invitation à la poésie musicale et textile. »

Bibliothèque et Mairie

Point de Vente des dernières parutions spécialisées

Soie en Majesté …

de la confection du fil   aux  beaux métiers des tisseurs de soie : impressionnant ballet des fils, valse des navettes …

Exposition de photographies autour du tissage de la soie et de l’or sur des métiers Jacquard du XIXe siècle.

SAINT-AUBIN-SUR-MER

Église

ACCT

NATURELLEMENT BRODEUSE

Entrez dans l’ambiance des membres de l’Association Créative et Culturelle de Touffreville-sur-Eu.

Ces brodeuses, quilteuses, passionnées de l’aiguille, … vous feront découvrir leurs ouvrages dans une déclinaison de teintes très « naturelles » au sein de mises en scène tout en délicatesse.

Concours de Point de Croix

Retrouvez les ouvrages réalisés pour le concours de point de croix du Festival sur le thème de l’Évasion.

SAINT-PIERRE-LE-VIEUX

Église

James HUNTING

James Hunting est un artiste qui utilise le textile comme un langage.

Apportant une importance toute particulière aux tissus, couleurs, techniques et à la conception, il cherche toujours à aller au-delà de l’utilisation des quilts pour remplir leur fonction et cherche à y ajouter la notion de plaisir visuel mais aussi y apporter un « plus » …

…  « plus » dans sa relation entre le médium et les gestes,

…  « plus » dans la relation du spectateur avec ses œuvres en leur ouvrant les portes d’autres horizons, d’autres questions, de raisons d’être, …

ATELIERS « EXPLORER LES LIGNES ET LES TEXTURES AVEC DE LA LAINE… » , PROPOSÉS PAR L’ARTISTE :
  • Vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019
  • 11h30
  • 15 €, matériel fourni

Inscriptions : james.hunting@btinternet.com

Choeur de l'Église

Igor BROSSMAN

 Ligth of Paper

« Et si on osait vous glisser un billet, on vous dirait que voilà des petits papiers qu’il serait dommage de laisser brûler ! »

L’artiste crée, fabrique, teint ses papiers de manière artisanale puis les travaille au crochet ou avec une technique de pop-up qui les met en forme, les plie comme par magie…

Igor vous présente une installation onirique de luminaires où se mêlent washi, papier japonnais aux fibres de mûrier, ficelle de papier et  papier aux fibres de lin.

SAINT-PIERRE-LE-VIGER

Salle Simone VEIL

Stéphanie MICHAUD

Stéphanie MICHAUD vous présente une exposition d’ouvrages réalisés selon la technique des « Jours d’Angles ».

Grâce à cette technique de jours à fils comptés et tirés Stéphanie Michaud vous transporte dans un jeu de lumière et de transparence.

Pour le Festival, l’artiste présente, en exclusivité, des panneaux décoratifs inspirés de courbes.

ATELIERS « DÉCOUVERTE DES JOURS D’ANGLES »,
PROPOSÉS PAR L’ARTISTE :
  • Vendredi 5 juillet : de 14h00 à 16h00
  • Dimanche 7 juillet : de 10h00 à 12h00
  • 40 €, kit compris
  • Prévoir une loupe si nécessaire
  • 5 personnes max.

Inscriptions : s.bimic@yahoo.fr

Sylvie LUDWICZAK

Licière de hautes-lices et de basses-lices formée à la Manufacture des Gobelins, Sylvie Ludwiczak utilise le métier à tisser comme une page blanche sur laquelle elle « écrit », se raconte, conte, … principalement en blanc, gris et noir mais quelquefois, la couleur apparait comme pour souligner son propos.

Tisser, coudre, nouer, broder, assembler, tendre, chiffonner,… manipuler le tissu pour écrire ses rêves.

Église

Rébecca Fabulatrice

La fabulation ou comment enrubanner le réel …

L’artiste fait travail de sculpture par enrubannage d’objets avec des rubans de bretelles de soutien-gorge issus des invendus de grandes marques de lingerie.

Les objets utilisés, souvent oubliés, rejetés, en dehors du goût, nous sont familiers parce qu’archétypaux ou quotidiens. Enrubannés, gainés, costumés, porteurs d’une mémoire, ils reviennent alors à nous, aimables et splendides.

Ce ruban intime lui permet de donner forme, perdre forme, greffer forme… Rébecca sculpte mais à l’envers, en enveloppant des choses. Du précis au flou, explorant leur contour, les soignant, les fétichisant …

Ces œuvres-cocons, hybrides, donnent à voir leur processus de transformation. Les rubans ne sont pas sans rappeler la momie ou l’enfant en bas âge, évoquant les rites de passage des temps anciens, alliant le corps au sacré. Son travail trouvera ainsi toute sa place dans l’église de Saint Pierre Le Viger.

Dans une approche écologique de la création, elle opère ainsi un triple recyclage. Recyclage des bretelles, recyclage des objets et recyclage du désir.

Aussi, devant cette douce matière intime, nous sommes tous complices. Le ruban devient le lien aussi entre les personnes, sourire en coin.

Salle de la Mairie

Chantal FAVIER

L’artiste utilise une technique de collage, d’assemblage amis aussi de tissage utilisant la ficelle de lin, le rotin, le papier froissé ainsi que l’ajout d’éléments naturels tels que les graines de diverses origines. Basées sur des croquis préalablement pensés, les tableaux s’élaborent lentement, étape par étape.

Chantal Favier travaille au ressenti avec une recherche constante de l’harmonie des lignes. Les lignes, les volumes, les reliefs, les teintes se croisent et s’entrecroisent, se juxtaposent, se combinent, s’imbriquent à la façon d’un puzzle pour nous offrir des œuvres où les courbes omniprésentes apportent un mouvement vital évident. Où les délicates nuances des tons naturels de la fibre végétale donnent un sentiment de douceur …

 

Espace Touristique de la Côte d'Albâtre

Tristan MATHIEU

Matériaux composites

Depuis quelques années, les consommateurs souhaitent utiliser des produits respectant de plus en plus l’environnement. En 2015, la Coopérative TERRE DE LIN, déjà très sensible à cette problématique, à décider de créer sa filiale Tdltechnique qui est en charge de développer et de commercialiser à base de fibres de lin  des semi produits pour les applications composites  afin de proposer une solution alternative aux fibres de verre ou aux fibres de carbone. De grandes marques ont déjà adopté ces renforts tels que Salomon dans leur Skis ou FocalJmlab dans leurs membranes haut-parleur. Dans cette exposition, Tdltechnique vous explique comment et pourquoi les fibres de lin intègrent les produits industriels.

SOTTEVILLE-SUR-MER

"La Bergerie"

Collectif "FIBER ART FEVER!"

Le collectif d’artistes de la fibre textile : Fiber Art Fever ! collabore régulièrement avec le festival du lin depuis son exposition « Organic » en 2013.

Quelques-uns de ses artistes sont cette fois réunis autour des thématiques de l’identité, la culture, l’immigration et le quotidien.

En partenariat avec La Manufacture de Roubaix, Fiber Art Fever ! présentera une partie de l’exposition « Mexican Contemporary Textile art » avec quelques photographies de Daniela Edburg, les mouchoirs brodés de Monica Iturribarría, inspiratrice du mouvement « Broder pour la Paix » en solidarité avec le Mexique, dont nous présenterons quelques nouveaux mouchoirs.

DANIELA EDBURG (Mexique)
 

Daniela Edburg est photographe. Le cœur de son travail sont ses voyages. Elle investigue la botanique et la zoologie des pays qu’elle traverse et s’interroge sur les similitudes entre la migration des plantes et celle des humains. Particulièrement fascinée par la mousse elle est intriguée par la manière dont cette plante s’adapte et envahit de nouveaux territoires, créant des analogies avec la migration des humains. Son travail est un laboratoire où s’unissent fiction et réalité et établit des connections entre des éléments aussi divers que biologie, géologie, histoires personnes, anthropologie…

MONICA ITURRIBARRIA (Mexique)

Monica brode sur des mouchoirs l’actualité brûlante de son pays, pour dénoncer cette guerre qui ne dit pas son nom et panser la douleur de l’assassinat de son frère.

Des extraits de journaux sont imprimés puis brodés.

BRODER POUR LA PAIX

Mouvement de solidarité avec le Mexique que nous avons commencé en 2012 et présenté en partie au festival du lin en 2013.

Plus de 260 000 personnes assassinées, disparues ou déplacées depuis 2005 suite au développement du narcotrafic.

Participez et brodez un dessin, un message de paix ou encore les noms et circonstances de personnes assassinées

FLORENCE GUILLEMOT-VILAIN

« Collets montés ou mains au collet » : Installation

 

Influencée par Georges Perec, ainsi que par le minimalisme, le conceptuel, c’est sur l’usuel, l’infra ordinaire, l’habituel que s’interroge Florence.

« C’est à partir de l’objet : piège de braconnier, artisanal et aussi à partir de pièges à oiseaux anciens, que m’est venue l’idée de travailler sur la notion de séduction, ses ambigüités, ses paradoxes, et ses apparences trompeuses.

Des cols blancs ou gants, sages, émerge une sorte de corde ou de lasso de cheveux tressés qui les détourne de ce qu’ils laissent présager. Les « collets montés » ou les « mains au collet »  deviennent alors des pièges,  à double sens car semblant parfois se retourner contre  celle ou celui qui le tend

Qui piège qui ? et jusqu’où ?

SYLVIE KAPTUR-GINTZ

« L’archéologie de l’exil » : installation

 

L’archéologie de l’exil » présente six « sacs » de différentes tailles, translucides, posés sur des miroirs, et très subtilement brodés de fils couleur chair, un peu de rose, un peu de rouge, et peu de bleu, comme un système veineux à peine visible sous l’opalescence de la peau. 

« des baluchons, des sacs pour partir »… Ils disent l’enracinement et l’arrachement, l’ici et l’ailleurs, ils parlent de ce qu’on emporte avec soi, si jamais un jour, dans l’urgence, il fallait partir.

En travaillant, confie l’artiste, «chaque aiguillée est chargée de mots silencieux, de désir, de vie, de combats, d’interrogations, de questions ancrées dans le fin fond des veines et qui se répandent sur les eaux-vives…J’entends ces silences, des mots tus, tendus comme un arc se glissant sous les plis et les replis de la peau dans un long cri…»

Marie Deparis Yafil  (extraits de texte)

ZINA KATZ (Argentine)

Argentine, Zina brode les portraits de ses ancêtres immigrés d’Allemagne pour fuir le nazisme

Elle s’est fixée pour mission de raconter leur histoire et d’essayer de découvrir leurs personnalités à travers les visages impassibles de leurs passeports.

Elle a continué  son investigation sur l’immigration en brodant aussi les portraits de migrants rencontrés lors de sa résidence en France en 2018.

« Les demandeurs d’asile sont divisés en migrants désirables et indésirables, en acquittés et condamnés. Les acquittés reçoivent un passeport, les autres doivent retourner dans leur pays d’origine.

Comment puis-je, avec mon art, accompagner un réfugié exposé au système? Quelle liberté avons-nous quand l’hospitalité d’un pays dépend de l’utilité du migrant? De quoi parle-t-on lorsqu’on parle d’art dans une situation si fragile? 

PATY VILO

Paty Vilo est présidente fondatrice du collectif Fiber Art Fever !

 

Paty a déjà exposé dans la bergerie en 2008. C’est donc l’occasion d’apprécier l’évolution de son travail.

Ancienne maquilleuse, elle s’intéresse au faciès et à la manière dont une personnalité s’exprime dans les traits du visage. C’est donc une évidence pour elle de travailler sur le masque. Influencée par les cultures populaires, celle de l’Afrique ou de l’Amérique latine, elle présentera une partie de ses masques au crochet, réalisés depuis 2012 et quelques tableaux récents de portraits en tricot numérique.

 

Paty Vilo est soutenue par les laines Bergère de France

"La Grange"

Virginie ROCHETTI

Virginie ROCHETTI, artiste scénographe-plasticienne, mêle peinture, performance, broderie et installation.

Laisser vous transporter dans cette installation intitulée « Pour une Edda des Baleines » où l’artiste s’inspire de l’ouvrage « Les Origines Animales » (Éd. Flammarion, 2001) de Dominique LESTEL, philosophe et éthologue.

« Compte tenu de l’extraordinaire multiplicité des cultures qu’ils créent et au sein desquels ils vivent, certains animaux doivent désormais être considérés comme d’authentiques sujets dotés d’une histoire, d’une conscience de soi et de représentations complexes. Autant dire que le statut de l’humain doit être repensé de façon radicale : C’est là, une des questions majeures du 21ème siècle. »

 

VEULES-LES-ROSES

Chapelle Michel

Kaphéine

Dans ce « paysage-couture », l’artiste nous offre sa vision d’un temps passé, comme une manière de rendre une mémoire au monde.

Kaphéine dessine, peint, imprime, brode, coud, … du drap de lin fatigué, délaissé, usagé … pour rendre hommage au travail des lavandières.

Isoline

L’artiste nous présente une série d’œuvres réalisée spécialement pour le Festival du lin 2019.

Sa volonté dans exposition, utilisant du linge ancien, a été de mettre en valeur cette belle matière qu’est le drap de lin blanc.

Cherchant à valoriser les broderies du passé et cette noble matière qu’est le lin, l’artiste, dans cette série d’œuvres, intervient sur le tissu en y laissant son empreinte contemporaine.

« Je souhaite, par ces interventions sur ces draps d’autrefois, sortir ce linge de l’oubli et le montrer dans sa beauté et son intemporalité, actualisées avec une interprétation graphique épurée. ».

Clos Saint-Vincent

IsabelleCHATELIN

« Tous les matins, je pars à pied, en vélo ou en voiture arpenter les chemins normands pour trouver cette lumière si particulière à la Normandie. J’essaie de la capter avec mes pastels, parfois mes crayons de couleurs ou simplement un crayon à papier.

En 2012, après avoir fait une vingtaine de vues de la mer du ciel de face, une amie avec qui j’échangeais alors un dessin par jour me dit « Serais-tu capable de faire comme Monet qui a peint toute la série des meules? ». Il n’en fallait pas plus pour que j’en dessine une première série de cent, jour après jour…

            Je me réjouis de dessiner le lin quand on a la chance d’être en juin, les levers de soleil en hiver sur le plateau, les couchers de soleil sur la mer l’été, les vaches, les hommes, les enfants, les goélands, tout ce qui me relie à la nature, loin du tumulte des villes… »

Salle Michel FRAGER

Atelier photo de Fontaine-le-Dun

Association "Vive la Photo"

« L’Atelier Photo de Fontaine-le-Dun vous invite à un voyage au coeur du lin où chaque photographe apportera son regard selon son inspiration. Venez nous rencontrer et partager notre passion. »

Serres Du Val

Noé Paper

Cette marque écoresponsable d’objets sérigraphiés à la main exposera ses créations originales en lin de Normandie tissés en France et en Belgique.

Sérigraphies, tirages d’Art, chemin de table, luminaires, … chaque objet est unique.

Démonstrations gratuites d’impression en sérigraphie

Galerie "Les Arts du Littoral Cauchois"

Myriam DE RAMMELAERE

Découvrez une série de tableaux réalisés par l’artiste exclusivement  à l’occasion du Festival du Lin.
 « Elle a passé un pacte avec le chaud et le froid pour mieux tempérer notre corps lorsqu’elle nous habille.

C’est la plante de tous les contrastes. Elle a puisé sa couleur dans les yeux des Normands et transforme les champs en nuages 

Lorsqu’elle part, elle nous laisse ses graines pour notre bien-être et ses fibres pour nous vêtir puis offre aux peintres le matériau le plus noble pour la confection de toiles. »